Signature au Ministère des Finances de l’accord de financement additionnel en faveur du Projet pour la stabilisation de l’Est de la RDC pour la paix (STEP 2)

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque mondiale ayant approuvé, le 20 mai 2020, un deuxième financement additionnel de 445 millions de dollars en faveur du Projet pour la stabilisation de

Covid-19 en RDC : le Gouvernement de la République dote l’INRB de nombreux kits de dépistage rapide

La lutte contre le Coronavirus passe également par la prévention qui reste l’une des approches les plus efficaces pour atténuer la propagation de cette pandémie. Dans la riposte contre le Covid-19, le

Relance des économies africaines après le Covid-19 : SELE YALAGHULI invite l’Afrique à explorer de nouveaux paradigmes de développement

En Afrique, la pandémie de coronavirus est certes moins intense, mais les dégâts sont bien visibles sur les fragiles économies africaines. A l’instar des économies du monde, dit développées, les économies africaines

 

Signature au Ministère des Finances de l’accord de financement additionnel en faveur du Projet pour la stabilisation de l’Est de la RDC pour la paix (STEP 2)

IMG-20200602-WA0140

IMG-20200602-WA0140Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque mondiale ayant approuvé, le 20 mai 2020, un deuxième financement additionnel de 445 millions de dollars en faveur du Projet pour la stabilisation de l’Est de la RDC pour la paix (STEP 2), il ne restait plus que la signature à Kinshasa entre le Gouvernement de la RDC, représenté par le Ministre des Finances, et le Directeur des opérations de la Banque Mondiale pour formaliser cet accord. Depuis le mardi 02 juin 2020, c’est chose faite. C’est dans son cabinet de travail que le Ministre des Finances, SELE YALAGHULI, a procédé, le 2 juin 2020, à la signature avec le Directeur des opérations de la Banque Mondiale en RDC, Jean-Christophe, de cet accord de financement additionnel en soutien à la stabilisation et au renforcement de la paix dans les provinces de l’Est de la République Démocratique du Congo.

Covid-19 en RDC : le Gouvernement de la République dote l’INRB de nombreux kits de dépistage rapide

IMG-20200518-WA0049
IMG-20200518-WA0049La lutte contre le Coronavirus passe également par la prévention qui reste l’une des approches les plus efficaces pour atténuer la propagation de cette pandémie. Dans la riposte contre le Covid-19, le Gouvernement déploie de gros moyens. 
 
 
 
 
 

Relance des économies africaines après le Covid-19 : SELE YALAGHULI invite l’Afrique à explorer de nouveaux paradigmes de développement

SELE SUR RFI

SELE SUR RFIEn Afrique, la pandémie de coronavirus est certes moins intense, mais les dégâts sont bien visibles sur les fragiles économies africaines. A l’instar des économies du monde, dit développées, les économies africaines sont déjà en pleine récession. Alors que l’Afrique se bat contre le Covid-19, elle doit en même temps sauver ce qui reste encore de son économie.

 

 

Validation du Plan de trésorerie et le Plan d’engagement budgétaire pour le deuxième trimestre 2020

IMG-20200427-WA0032

IMG-20200427-WA0032Malgré le contexte difficile de la pandémie de coronavirus, le Gouvernement tient à garantir le contrôle des finances publiques. Sous la direction du Premier Ministre, le professeur Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA, le Gouvernement vient de valider le Plan de trésorerie et le Plan d’engagement budgétaire pour le deuxième trimestre de l’année 2020.

 

 

Selon le Fonds Monétaire International, l’économie congolaise devrait connaitre une croissance en V entre 2020 et 2021

IMG-20200427-WA0033

IMG-20200427-WA0033Lors d’une vidéoconférence animée la semaine dernière depuis son bureau de l’Hôtel de monnaie, le Représentant-résident du Fonds Monétaire International en RDC, Philippe EGOUME, a fait remarquer que la RDC devrait connaitre entre 2020 et 2021 une croissance en V, marquée par un taux négatif de 2,2% en 2020, avant de reprendre à 3,2 % en 2021. Ce qui oblige, selon lui, le Gouvernement a déployé de gros efforts dans l’assainissement des finances publiques, tout en maintenant le cap des engagements souscrits dans le cadre du Programme de référence avec le FMI, conclu pour la période de décembre 2020 à mai 2021.