Signature accords de financement RDC – Banque Mondiale

henti

hentiLe Ministre des Finances Henri YAV MULANG et le Directeur des opérations de la Banque Mondiale Ahmadou Moustapha NDIAYE signent trois accords de financement d’un montant global de 280 millions de Dollars.

Le  mardi 13 Juin 2017, la République Démocratique du Congo et la Banque mondiale ont signé trois accords de financement en vue de la reforme et le rajeunissement de l’administration publique, le développement urbain et l’amélioration de l’accès aux services électriques. D’une part le gouvernement congolais était représenté par son Ministre des Finances Henri YAV MULANG qu’entouraient le Ministre d’état à la fonction publique Michel BONGONGO, le Ministre de l’Urbanisme et Habitat Joseph KOKO NYIANGI et celui de l’Energie et Ressources hydrauliques représenté par son collègue des affaires foncières et de l’autre, la Banque mondiale était représentée par son directeur des opérations en RDC Ahmadou Moustapha NDIAYE.

Le premier accord concerne le projet de reforme et de rajeunissement de l’administration publique dont le montant s’élève à 45 millions de Dollars sous forme de don alloué à la RDC, le deuxième porte sur le projet de développement urbain avec un montant de 90 millions de Dollars sous forme de crédit et le troisième sur le projet d’amélioration d’accès aux services électriques dont le montant est de 145 millions de Dollars. Ce dernier est composé d’un don de 118 millions de Dollars et d’un prêt de 27 millions de Dollars.

L’enveloppe globale de ces trois accords de financement s’élève à 280 millions de Dollars dont 117 millions de Dollars sous forme de prêt et 163 millions de Dollars sous forme de don.

Il faut signaler qu’un accord de projet qui dérive de celui de financement a été signé entre la Banque mondiale et la SNEL ainsi qu’un autre de rétrocession signé entre le Ministre des Finances et le directeur  général de la SNEL. A travers cet accord, le gouvernement congolais rétrocède à la SNEL 95 millions de Dollars dont 90 millions sous forme de don et 5 millions sous forme de crédit.

Dans son allocution, le directeur des opérations de la Banque mondiale s’est réjoui de la conclusion de ces accords qui marque la fin de l’année fiscale de son institution dont le portefeuille s’élève à 677 millions de Dollars pour 2016-2017.

Moustapha NDIAYE a indiqué la détermination de la Banque mondiale à consolider son appui au rajeunissement des ressources humaines de l’administration publique et à la mise en œuvre de la décentralisation dans le nouveau contexte du découpage territorial intervenu en 2015.

Pour sa part, le Ministre d’état à la fonction publique Michel BONGONGO a accueilli avec satisfaction ce financement additionnel pour le rajeunissement de l’administration publique de la RDC. Il a souligné son engagement à piloter avec efficacité la réalisation de ce projet en vue de doter le pays d’une administration répondant aux normes internationales.

Tout ceci a-t-il ajouté, rencontre le vœu du chef de l’état Joseph KABILA KABANGE de faire de l’administration publique une force réelle de transformation et d’impulsion de l’efficacité de l’état et de consolidation de son autorité sur l’ensemble du pays.

Le Ministre de l’Urbanisme et Habitat a, lui aussi salué le financement additionnel qui ajoute trois nouvelles villes au projet  de développement urbain.

Joseph KOKO NYIANGI a signalé qu’à l’origine ce projet dont l’accord a été signé le 8 Juin 2013 avec la Banque mondiale, concernait six (6) villes notamment Bukavu, Kalemi, Kikwit, Kindu, Matadi et Mbandaka. Les trois nouvelles villes qui s’y ajoutent sont : Goma, Kisangani et Kolwezi.

De manière concrète a-t-il souligné, ces 9 villes du pays sont prises en charge en ce qui concerne l’amélioration de la fourniture des services de base et le renforcement de la gestion urbaine.

Le Ministre de l’Energie et Ressources hydrauliques représenté par son collègue des affaires foncières a lui, souligné l’objectif du projet d’amélioration d’accès aux services électriques, celui de réaliser le branchement d’un plus grand nombre de nouveaux ménages et des unités de production. Ce projet a-t-il ajouté, va se réaliser tout au long de trois prochaines années.

Le dernier a prendre la parole était le Ministre des Finances. Dans son mot de clôture Henri YAV MULANG s’est réjoui de la signature de ces accords en ce moment de basse conjoncture économique pour la RDC.

Il a indiqué que ces accords de financement s’appuient sur deux instruments, à savoir le Don pour le montant de 163 millions et le Prêt pour un total de 117 millions ; le prêt étant accordé aux conditions standard de l’IDA 17, à savoir avec une maturité de 38 ans, incluant 6 ans de période de grâce, et un taux d’intérêt de 0,5%.

 

« Je saisis cette opportunité, en ma qualité de Gouverneur pays auprès de cette Institution financière internationale, pour renouveler à la Banque Mondiale les remerciements du Gouvernement de la République pour son accompagnement financier au développement économique et social de notre pays et au renforcement de la bonne gouvernance » a dit Henri YAV MULANG.

 

Il a tenu à rappeler aux équipes de mise en œuvre des projets la nécessité de respecter les directives en matière de décaissement et d’éviter les dépenses inéligibles et cela, en travaillant en étroite collaboration avec la cellule de suivi des programmes et des projets du Ministère des Finances.

Le Ministre a enfin promis de tout faire pour aboutir à la  mise en vigueur de tous les accords de financement signés à ce jour.