Le Vice-Ministre des Finances Jean-François Mukuna participe à la 44ème session du Conseil des Ministres de l’OHADA :

DSC_6121

DSC_6121Les travaux de la 44ème session du Conseil des Ministres de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA), ont débuté  jeudi 8 juin 2017 à Conakry  en Guinée Conakry.

Pendant deux jours, les Ministres de la Justice, de l’Economie et des Finances des 17 pays membres de l’organisation vont discuter du programme annuel d’harmonisation et d’autres questions de la vie de l’organisation, rapporte le site de l’OHADA. C’est le Premier Ministre guinéen, Mamady YOULA, accompagné des membres de son gouvernement qui a présidé la cérémonie d’ouverture.  A peine arrivé au Ministère des finances, Jean-François MUKUNA prend part active à ces travaux pour le compte de la République Démocratique du Congo, bien entendu aux côtés du Ministre d’Etat à la justice, Alexis TAMBWE MWAMBA.

Dans son mot de circonstance, Dorthé COSSI COSSA, secrétaire permanent de l’OHADA, a commencé par rappeler que c’est la Guinée qui  occupe la présidence de cette organisation. Une présidence qui, selon lui, suscite beaucoup d’espoirs pour la réalisation de beaucoup de projets comme « la révision de l’acte uniforme relatif au droit de l’arbitrage en lien avec la médiation, la révision du règlement d’arbitrage de la CCJA (Cour Commune de Justice et d’Arbitrage, ndlr). Et, l’amorce de la révision de l’acte uniforme portant organisation des procédures simplifiées de recouvrement et des voies d’exécution ainsi que celle de l’élaboration d’un acte uniforme relatif à l’affacturage en étroite collaboration avec nos banques centrales ».

Concernant les travaux de la présente session, M.  Dorthé COSSI COSSA a parlé des questions touchant au devenir de l’organisation : « le chronogramme annuel d’harmonisation, notamment l’examen et l’adoption du projet de règlement relatif aux pratiques des professionnels de la comptabilité et de l’audit dans les pays membres de l’OHADA », a-t-il affirmé, ajoutant que « la communauté OHADA attend beaucoup de ces  travaux. Elle  compte sur la sagesse habituelle ainsi que sur le sens de l’intérêt général qui ont toujours guidé les délibération ».

Pour sa part, le Premier Ministre Guinéen a dit toute la satisfaction de la Guinée d’accueillir cette session pour la première fois. « L’OHADA est d’abord, et avant tout, un instrument de promotion de l’unité africaine à laquelle son pays est aujourd’hui plus que jamais fermement attaché. Outil de promotion de l’unité africaine, l’OHADA est également, et incontestablement, un moteur de développement de l’Afrique ; les progrès que les différents États ne cessent d’enregistrer dans les différentes études économétriques le démontre à suffisance », a-t-il indiqué.

Mesurant les enjeux de la présente rencontre, Mamady YOULA a invité les membres du conseil des ministres à prendre leurs responsabilités « pour que les présentes assises débouchent sur des décisions fortes, à même de garantir aussi bien la régularité que la ponctualité des contributions des États membres au budget de l’OHADA».

À rappeler que la commission des experts a travaillé avant l’ouverture solennelle du conseil des ministres. Ainsi, les experts ont salué le fait que certains actes uniformes (comme l’acte uniforme sur les procédures de recouvrement dont certains aspects méritent d’être révisés) aient été retenus par le secrétariat permanent, à l’image de l’acte uniforme sur les sociétés ou l’acte uniforme sur les procédures collectives.