L’Autorité de régulation et de contrôle des assurances « ARCA », une manne pour le trésor public !

DSC_1651

DSC_1651Le secteur des assurances constitue l’un des secteurs dont le pays a besoin pour espérer accéder à l’émergence économique. La prise en compte du risque lié à tout investissement, le risque pays lui-même, sont des indicateurs qui participent de manière essentielle à la décrispation du climat des affaires, donc à la garantie ou pas des flux financiers vers un marché donné.

La libéralisation du secteur des assurances en RDC constitue une porte ouverte pour la compétitivité dans un secteur jadis caractérisé par le monopole d‘une seule entreprise, la SONAS. Ce qui a poussé bon nombre d’entreprises installées en RDC à assurer leur patrimoine à l’étranger. La loi portant libéralisation ayant été adoptée et promulguée, il a été décidé de la mise en place d’une autorité de régulation de ce secteur en vue de fixer les règles du marché des assurances et protéger les intérêts tant des citoyens congolais que des opérateurs économiques. Ainsi, il revient à cette autorité à mettre en place des mécanismes d’examen des candidatures aux agréments, un pas important dans la structure de ce que deviendra l’économie de la RDC. C’est dans cette optique, et en vue d’activer la reforme, que le Président de la République a nommé les animateurs de l’Autorité de Régulation et de Contrôle des Assurances en RDC, ARCA.

Il s’agit des membres du Conseil d’Administration, nommés aux fonctions en regard de leurs noms : Bienvenu LIYOTA, Président du Conseil d’Administration, et ont été nommés Administrateurs MUTOMBO MWANA NYEMBO Deodratias , MULAND A MULAND Guy et KABISI Baudouin ainsi que les membres de la Direction Générale respectivement Eric MBOMA, nommé Directeur Général et KANYINDA NGALULA Alain, Directeur Général Adjoint de l’ARCA.

REUNION MINISTRE DES FINANCES ET COMITE DE GESTION DE L’ARCA.

Des instructions claires et précises ont été données aux animateurs de l’ARCA. Le Ministre des Finances Henri YAV MULANG, les a mis devant leurs responsabilités. Ils sont appelés à donner le meilleur d’eux-mêmes pour mériter la confiance du premier citoyen du pays à savoir Joseph KABILA KABANGE.

YAV MULANG leur a rappelé les missions dévolues à cette structure étatique en ce qui concerne le contrôle des assurances en RDC qui met en avant plan l’importance et les attentes de cet instrument(ARCA), désormais intégré dans les activités économiques de la RDC.

En dépit du caractère restreint de l’équipe de cet organe de régulation des assurances, la volonté du chef de l’état est de voir cette équipe travailler d’arrache-pied pour la rentabilité de ses activités qui émargent au Budget de l’Etat pour l’atteinte des assignations Budgétaires, a souligné le Ministre des finances.

Au nom de la direction Générale, le D.G. de l’ARCA Eric MBOMA a souligné que tout en étant neutre, l’ARCA va aider la SONAS, le seul opérateur public, appelée à être structurée et assainie pour être plus compétitif. Ainsi la SONAS pourra bénéficier de l’appui du gouvernement et d’autres opérateurs qui se bousculent au portillon de la RDC pour investir dans ce secteur.

Il sied de noter que parmi les objectifs poursuivis par l’ARCA, figurent le contrôle de la qualité des assurances à mettre à la disposition des congolais, la sécurité des familles et la pérennité des entreprises en compensant les conséquences des accidents qui menacent leur patrimoine ou la sécurité de leurs revenus ; Ceci permettrait de susciter ainsi une épargne collective qui, une fois investie au service de l’économie nationale, pourrait contribuer efficacement au développement du pays. D’où la sensibilisation de la population congolaise sur l’importance des assurances s’avère d’une importance capitale.