Finances : Réunion d’évaluation du Comité d’orientation de suivi de la mise en œuvre du contrat de désendettement et de développement, C2D

DSC_7338

DSC_7338L’Ambassadeur de France et le Vice-Ministre des Finances, faisant l’intérim du Ministre des Finances en mission ont passé en revue les projets financés dans le cadre de la mise en œuvre du contrat de désendettement et de développement et de développement (COS-C2D). Participant également à cette rencontre d’évaluation les représentants de la société civile. 

Cette réunion, présidée par le Vice-Ministre des Finances Albert M’PETI, a examiné la requête du Ministre de l’Enseignement Primaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, Maker MWANGU sur le Gap de financement de la composante Mécanisation de 25 mille enseignants de l’enseignement Primaire pour un montant de 5 millions d’Euros remboursables par le Gouvernement Congolais. Il y été aussi examiné il a passé en revue le compte rendu de la précédente réunion du 17 mars 2015 et il a soulevé le problème du budget de communication du C2D.
Pour rappel, le contrat de désendettement et de développement entre le Gouvernement de la République Française et le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a été signé à Kinshasa en date du 10 juillet 2013 pour un montant de 106.373.084 Euro. Ce contrat a une durée de 3 ans et correspond à la rétrocession des remboursements des échéances de dette de la République Démocratique du Congo vis-à-vis de la République Française (Agence Française de Développement, Trésor et Banque de France) au cours de la période allant du 31 juillet 2013 au 31 décembre 2016.
La subvention C2D est affectée à quatre secteurs jugés prioritaires qui sont l’éducation, l’eau et assainissement, la gouvernance financière et la formation professionnelle ainsi qu’à la dotation d’un fonds d’études et de pilotage du C2D (FEP).
Par ailleurs, le DG de l’INPP a sollicité l’appui de l’AFD pour l’INPP Kindu, dans la construction des bâtiments et la Formation Professionnelle.
Les Participants à cette réunion ont reçu toutes les assurances sur la poursuite des projets financés dans le cadre du premier C2D, avant la mise en place du 2ème C2D qui va courir jusqu’en 2017.