La RDC se dote d’un ordre national des experts comptables, ONEC.

DSC_0040

DSC_0094L’événement a connu toute la solennité voulue. 37 ans après, le Ministère des Finances, à travers le Conseil permanent de la comptabilité au Congo, a gagné le pari après les efforts consentis pendant des décennies pour mettre sur pieds un cadre qui réglemente la profession des experts comptables. Il s’agit de l’Ordre Nationale des Experts Comptables. Ainsi, le Ministre des Finances, Henri YAV MULANG, a procédé, vendredi 11 septembre 2015 au Fleuve Congo Hôtel, à l’installation des membres de la Commission spéciale chargée d’agréer les premiers membres de l’Ordre national des experts comptables, nommés par Arrêté Ministériel N°CAB/MIN/FINANCES/2015/019 du 24 juillet 2015.
Cette commission est constituée de 9 membres dont un président, désigné par le Conseil supérieur de la Magistrature, deux représentants du Conseil permanent de la Comptabilité au Congo, un représentant de l’association nationale des établissements publiques et des entreprises du portefeuille,(ANEP), un juge consulaire du tribunal de Commerce, un représentant de la Fédération des entreprises au Congo (FEC), un représentant de la  Confédération des Petites et Moyennes Entreprises du Congo (COPEMECO), un représentant de la Fédération Nationale des Artisans, petites et moyennes entreprises du Congo (FENAPEC) .
Pour le Ministre des Finances, la création de l’ordre des experts comptables rentre  dans le cadre de nombreuses  actions entreprises par le Gouvernement de la République pour améliorer le climat des affaires en RDC  avec comme objectif : attirer les investisseurs en vue de la consolidation de la croissance économique.
Les membres de cette commission ont  pour tâche de certifier les déclarations fiscales sur l’impôt, sur les bénéfices et profits que les contribuables et autres assujettis déposent à la Direction Générale des Impôts au terme d’un exercice fiscal. Ils ont la lourde mission de sécuriser l’économie nationale pour une mobilisation accrue des ressources publiques dont l’état a grandement besoin pour faire face à ses obligations régaliennes.
A noter que la mise sur pieds de cette commission spéciale est l’aboutissement de la lutte menée depuis 1978 par le Conseil Africain de la Comptabilité et du Conseil permanent de la Comptabilité au Congo pour remettre de l’ordre dans ce secteur .