Décès de Deo RUGWIZA, DG de la DGDA : le Ministre des Finances rend hommage à un « Homme de valeur »

IMG-20200423-WA0040

IMG-20200423-WA0040La communauté douanière de la République Démocratique du Congo a perdu un grand homme pétri de valeur qui a fait de la lutte contre la fraude son cheval de bataille. Dans le contexte particulier de la lutte contre la pandémie de Covid-19, une brève cérémonie d’adieu en mémoire du Directeur général Déo RUGWIZA MAGERA a eu lieu, le jeudi 23 avril 2020, dans l’enceinte du siège social de la Direction Générale des Douanes et Accises, dans la commune de la Gombe.

 

Avant de déposer sa gerbe de fleurs, le Ministre des Finances, SELE YALAGHULI, a salué le travail abattu, 15 ans durant, par Déo RUGWIZA. L’argentier national a vanté les mérites de cet homme dont les valeurs marqueront à jamais le secteur de la douane en RDC. SELE YALAGHULI s’est inspiré du livre de Timothé au chapitre 4 verset 7 pour marteler sur le combat mené au quotidien par cet homme qui a « combattu le bon combat, celui de rendre service à son pays jusqu’à sa mort ». 

En dépit des difficultés qu’a connu la RDC au fil des années, Deo RUGWIZA a su mobiliser les ressources, a indiqué le Ministre des Finances, pour permettre au Gouvernement de financer les secteurs régalien, entre autres, la défense, la sécurité intérieure, la diplomatie, les secteurs sociaux et bien d’autres.  » Le Gouvernement avait lancé en 2010 un défi aux régies financières à travers un pacte de doublement des recettes en mettant en place des stratégies de lutte contre la fraude et la corruption. C’est lui qui avait remporté la palme de meilleur gestionnaire. Lui et ses directeurs avaient été primé », s’est rappelé l’argentier national. Parmi les souvenirs qu’il garde de cet homme de valeur, c’est aussi son abnégation et son amour du travail. 

 » J’ai été frappé par le respect qu’il m’a voué alors qu’il m’a vu grandir professionnellement. J’ai fait sa connaissance alors que j’étais jeune économiste au BCECO, puis Directeur de cabinet au Ministère des Finances et à la Primature. Et quand je suis devenu Ministre des Finances, il a continué à m’appeler avec respect en affirmant que l’âge et l’amitié ne peuvent venir qu’après les raisons d’état, tout comme la maladie » a renchéri le Ministre Sele. 

Avant de clore son mot, le Ministre des Finances a demandé qu’une salle de réunion ou un bâtiment des douanes soit baptisé au nom de Déo RUGWIZA MAGERA afin que son nom soit préservé. Dans son oraison funèbre le Directeur général par intérim de la DGDA, NKONGOLO KABILA, a retracé le parcours professionnel du défunt, tout en rappelant la lutte contre les antivaleurs qu’il a mené qui se résument en : « Corruption,  F: Fraude, D: Détournements,  T: Tracasseries et I: Impunité ». 

C’est dans les pleurs et les applaudissements des agents de la DGDA que le cortège funèbre a pris la route du cimetière Nécropole Entre cule et terre où repose pour l’éternité Deo RUGWIZA MAGERA.