Clôture du sommet de la CEEAC : les Chefs d’Etat s’accordent sur la charte révisée à Libreville

EMFtwnvXYAEI2u6(1)

EMFtwnvXYAEI2u6(1)Les 11 Chef d’Etat et de gouvernement des pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) réunis à Libreville, la capitale gabonaise, ont pris la résolution, le mercredi 18 décembre dernier de donner une nouvelle impulsion à travers une réforme institutionnelle et structurelle de cette organisation du continent noir.

Après 36 ans d’existence, la CEEAC n’a pas produit de résultats escomptés en matière de d’intégration régionale, ont estimé les Chefs d’Etat et de gouvernements présents à ces assises de haut niveau.

Représentant son pays à cette rencontre d’intérêt général, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo n’a pas hésité, à l’instar de ses homologues,à marquer son approbation, en signant cette importante charte qui devrait révolutionner l’organisation sous-régionale.

La création d’une Commission de la CEEAC, à même de jouer le rôle d’organe exécutif en lieu et place d’un secrétariat et celle de la Commission de paix et sécurité de l’Afrique centrale (COPAX), font partie des innovations apportées par les Chefs d’Etat et de gouvernement.

Prenant la parole, le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a affiché son satisfecit pour avoir abrité ce sommet dont le prochain rendez-vous est pris pour le premier trimestre 2020, de manière à donner corps à cette réforme.

Signalons que dans la suite du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, la Ministre d’Etat aux affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, le Ministre des Finances, Sele Yalaghuli et son collègue de la Défense, Aimé Ngoyi Mukena, ont pris part active aux travaux préparatoires en prélude  de la tenue de cette 9ème session extraordinaire de Libreville où est également née la CEEAC. « Il m’est un honneur de participer aux travaux de la 8ème session extraordinaire du Conseil des Ministres de la CEEAC, qui se tient à Libreville au  Gabon », a déclaré le Ministre des Finances dans son compte Twitter.