Climat des affaires, appui à la société civile et soutien à l’ordonnateur FED : l’UE octroie 27 millions USD à la RDC

ok

okEntre l’Union Européenne et la République démocratique du Congo, les rapports sont au beau fixe. C’est déjà la lune de miel. Preuve de la disponibilité de l’UE à accompagner le Gouvernement dans la mise en œuvre de son plan de développement, l’UE vient d’octroyer à la RDC une enveloppe de 27,5 millions d’euros pour appuyer la Société civile, mettre en place une Facilité de coopération technique et soutenir l’Ordonnateur national du FED (Fonds Européen de Développement).

L’ambassadeur de l’Union européenne, Jean-Marc Châtaigner, et le Ministre des Finances, SELE YALAGHULI, ont signé mercredi trois conventions de financement dans le cadre de la coopération entre l’UE et la RDC.

L’UE a donc décidé de s’engager à nouveau aux côtés de la population congolaise à travers le financement du Programme d’appui à la participation citoyenne de la société civile dans la gestion du bien commun (PARC-RDC), la mise en place d’une Facilité de coopération technique pour soutenir la préparation de projets d’investissements et de mesures d’amélioration du climat des affaires  et un appui aux services du ministère des Finances en tant qu’ordonnateur du Fonds européen de développement (FED). Ces trois programmes traduisent la volonté résolue de l’Union européenne d’accompagner la RDC dans le renforcement de sa gouvernance démocratique et le combat contre la pauvreté.

Prévu pour une période de 5 ans avec un montant de 12 millions d’euros, le Programme d’appui à la participation citoyenne de la société civile doit assurer la continuité des appuis initiés depuis plusieurs années. Il contribue à l’enracinement de la démocratie en RDC et à la promotion du dialogue entre citoyens – notamment les femmes, les jeunes ainsi que les personnes handicapées – et les pouvoirs publics dans les domaines de la participation citoyenne, de la promotion des droits des travailleurs et des consommateurs.

Ce programme rencontre les recommandations issues de l’évaluation de l’appui de l’UE en faveur des organisations de la société civile en RDC (2007 – 2017). Il s’inscrit par ailleurs dans l’Agenda 2030 des Objectifs du développement durable (ODD) en contribuant directement à l’atteinte de l’objectif 1, soit « éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde », et l’objectif 17 visant à établir des « partenariats efficaces entre les gouvernements, le secteur privé et la société civile ».

Une attention particulière portera sur les questions relatives aux droits humains, à la résolution des conflits, à l’environnement et aux questions d’adaptation climatique.

La Facilité de coopération technique, avec une nouvelle contribution de 8 millions d’euros, permettra quant à elle de financer de l’expertise pour le suivi et l’évaluation des projets financés sous le 11ème FED, en vue de la préparation du prochain programme de coopération entre l’Union européenne et la RDC après 2020. Elle soutiendra en particulier la préparation de projets d’investissements et de mesures d’amélioration du climat des affaires en RDC, en s’inscrivant dans la démarche de la nouvelle Alliance Union européenne – Afrique pour un investissement et des emplois durables lancée en 2018 par le président de la Commission Jean-Claude Juncker.

Le Programme d’appui à l’ordonnateur national du FED avec une enveloppe de 7,5 millions d’euros permettra enfin au ministère des Finances de renforcer ses capacités. L’appui de l’Union européenne vise notamment à assurer le fonctionnement et le renforcement de la performance de la Cellule d’appui à l’ordonnateur national du FED (COFED) afin d’assister l’ordonnateur national dans ses fonctions de maître d’ouvrage des projets et programmes.

« La signature de ces trois conventions confirme l’engagement sans faille de l’Union européenne de poursuivre la mise en œuvre de sa politique de coopération au bénéfice de la population congolaise, à travers un soutien actif à la société civile, l’indispensable amélioration du climat des affaires et le renforcement des services de l’Etat », a déclaré l’ambassadeur de l’Union européenne en RDC.