Journée internationale de l’épargne: La Banque Centrale du Congo appelle le gouvernement à augmenter la résilience par la diversification de l’économie.

IMG-20191031-WA0162

IMG-20191031-WA0162En marge de la journée internationale de l’épargne célébrée chaque 31 octobre, la Banque Centrale du Congo (BCC) a organisée, ce jeudi dans la grande salle du Centre culturel BOBOTO, une activité qui a réuni les différents opérateurs du secteur bancaire mais aussi les membres du gouvernement dont le Vice-ministre des Finances Junior MATA. 

Tour à tour sur la tribune, le représentant de l’Association Congolaise des Banques (ACB) a évoqué l’incidence positive de l’épargne sur le développement du pays; alors que la Représentante de l’Association Nationale des Institutions de Micro finance (ANIMF) a rappelé le gouvernement congolais à améliorer l’inclusion financière qui demeure encore faible. Prenant la parole à son tour, le gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC) Déogratias MUTOMBO a fait quelques recommandations au gouvernement; en voici quelques-unes :

  1. Accélérer la mise en œuvre du Programme National d’Education Financière;
  2. Diversifier l’économie afin d’augmenter la résilience pour faire face aux chocs exogènes;
  3. Créer des cadres propices au bon climat des affaires;
  4. Réformer le système fiscal

L’épargne est la partie du revenu qui n’est pas consommée immédiatement en vue d’une utilisation future. La journée internationale de l’épargne tire ses origines d’octobre 1924 lorsque les représentants des caisses de 29 pays s’étaient réunis pour attirer l’attention de la population sur l’importance et la nécessité de l’épargne. En République Démocratique du Congo, cette journée a été célébré aujourd’hui dans 13 villes sous le thème: «Epargner en RDC pour mon avenir, oui c’est possible ».IMG-20191031-WA0161

IMG-20191031-WA0160