Mobilisation des recettes publiques : les régies financières sollicitent l’accompagnement du Ministre des Finances

1O1A7746 copy

Dg DGDA, Déo RugwizaSi l’Etat attend de trois traditionnelles régies financières de la République Démocratique du Congo, à savoir la DGI, la DGDA et la DGRAD, plus de recettes publiques, en retour les services mobilisateurs des recettes exigent du ministère des Finances un effort pour les aider à mieux opérer. C’est l’appel lancé, le mercredi 25 septembre 2019, par les responsables des régies financières, au sortir des échanges hebdomadaires qu’elles ont eus avec le Ministre des Finances, SELE YALAGHULI. NGOY YAV N’ZAM, Directeur Général ad intérim de la DGI, en a fait le point devant la presse.

Au cours de cette réunion, qui devait se tenir désormais deux fois la semaine, il a été question, selon lui, de faire l’état des lieux du niveau des recettes au niveau des régies, essentiellement pour les assignations du mois de septembre, tout en tablant sur les projections du mois d’octobre.

Si aucun chiffre n’a été communiqué à la presse, NGOY YAV a cependant noté la bonne progression du rythme de recettes au niveau de trois régies, faisant également part des recommandations portées à l’attention du Ministre des Finances pour aider les régies financières à remplir efficacement leur mission de mobilisation de recettes.

Pour le patron de la DGI, les régies financières sont conscientes des enjeux, notamment en rapport avec les engagements pris par le gouvernement dans le cadre du social, la gratuité de l’enseignement fondamental et la prise en charge des enseignants.

1O1A7738 copy

Les régies financières sont prêtes à répondre à l’appel du gouvernement, a rassuré NGOY YAV. Elles attendent par contre du gouvernement un accompagnement. Ils ont obtenu à cet effet des assurances du Ministre SELE YALAGHULI.  Des questions en rapport avec les ressources humaines, matérielles et financières ont été évoquées.

Au ministère des Finances, le Ministre des Finance, qui connait très bien les conditions de travail des régies financières pour avoir exercé pendant environ trois ans les fonctions Directeur Général de la DGI, reste à l’écoute des régies financières. C’est un interlocuteur valable sur qui les patrons régies financières placent toute leur confiance.

NGOY YAV N’ZAM, DG ai DGI

 

Print Friendly, PDF & Email