Le Ministère des Finances et Citi Bank s’accordent pour ouvrir la RDC aux marchés financiers internationaux

Entre la RD Congo et la Citi Bank, les rapports sont au beau fixe. La banque américaine, restée fidèle à la RDC, est en phase pour la bonne santé socioéconomique et financière

Les députés provinciaux plaident pour le paiement des arriérés de leurs émoluments

Une délégation des députés provinciaux de la législature actuelle s’est entretenue ce jeudi 30 juillet 2020 avec le Ministre des Finances Sele Yalaghuli. Au menu des entretiens le cumul des 9 mois

Adoption par le sénat de trois projets de loi de ratification des accords de crédit

Le Sénat a adopté le mardi 21 juillet 2020, après examen article par article de trois accords de financement du projet d’Urgence pour l’Equité et le Renforcement du Système Educatif (PERSE), du

 

Le Ministère des Finances et Citi Bank s’accordent pour ouvrir la RDC aux marchés financiers internationaux

WhatsApp Image 2020-08-03 at 9.22.14 AM

WhatsApp Image 2020-08-03 at 9.22.14 AMEntre la RD Congo et la Citi Bank, les rapports sont au beau fixe. La banque américaine, restée fidèle à la RDC, est en phase pour la bonne santé socioéconomique et financière du pays. C’est dans ce contexte que les deux parties, respectivement représentée par le Ministre des Finances, Sele Yalaghuli, et le Directeur Général de Citi Bank, Willy Mulamba, ont signé, le lundi 03 août 2020, sur instruction du Président de la République, un contrat d’intérêt général.

 

Les députés provinciaux plaident pour le paiement des arriérés de leurs émoluments

WhatsApp Image 2020-07-30 at 11.40.02 AM

WhatsApp Image 2020-07-30 at 11.40.02 AMUne délégation des députés provinciaux de la législature actuelle s’est entretenue ce jeudi 30 juillet 2020 avec le Ministre des Finances Sele Yalaghuli. Au menu des entretiens le cumul des 9 mois d’émoluments impayés jusqu’à ce jour.

Il ressort de cette rencontre qu’il sera mis en place une commission de travail mixte constituée des députés provinciaux et des membres du cabinet des Finances.

 

Adoption par le sénat de trois projets de loi de ratification des accords de crédit

IMG-20200722-WA0008

IMG-20200722-WA0008

Le Sénat a adopté le mardi 21 juillet 2020, après examen article par article de trois accords de financement du projet d’Urgence pour l’Equité et le Renforcement du Système Educatif (PERSE), du Projet de Développement du Système de Santé (PDSS) et le financement additionnel de Stabilisation de l’Est pour la Paix, présentés par le Ministre des Finances et Gouverneur pays de la Banque Mondiale, Sele Yalaghuli. Ces projets ont été financés à hauteur d’un milliard de dollars américains par la Banque mondiale, afin de renforcer les secteurs vitaux que sont la santé et l’éducation ainsi que la restauration de la paix dans l’Est de la RDC.

La France octroie 30 millions d’euros pour l’assainissement de la ville de Kinshasa et la protection des forêts congolaises

FB_IMG_1594740773758

FB_IMG_1594740773758La France s’est engagée aux côtés du Gouvernement de la République Démocratique du Congo pour la protection des forêts congolaises, tout en accompagnant l’Hôtel de ville de Kinshasa dans l’assainissement de la ville de Kinshasa.

De la parole à l’acte, les deux parties ont procédé à la signature, le mardi 14 juillet 2020, de deux (2) conventions pour le financement de deux (2) projets de gestion durable des forêts congolaises d’une part, et d’autre part, le renforcement de la résilience urbaine au changement climatique dans les quartiers N’danu et Salongo dans la commune de Limete ainsi que dans le quartier Abattoir, dans la commune de Masina.

RDC : Relance de la MIBA le DG Paulin LUKUSA et Junior MATA discutent sur les propositions de montage financier pour sa relance.

IMG-20200629-WA0005
IMG-20200629-WA0005La délégation de la Minière de Bakwanga (MIBA) conduite par son nouveau Directeur Général a.i Paulin LUKUSA a été reçue par le vice-ministre des Finances Junior MATA, le jeudi 25 juin 2020 à Kinshasa.
Au cours de ces échanges la  délégation de la MIBA a plaidé auprès du gouvernement, via son vice-ministre des Finances, pour sa relance .Il a aussi été question du recouvrement d’une  créance évaluée à une dizaine de millions de dollars américains accumulée depuis plusieurs années.